Ne courez pas toujours seul

angeCeci s’adresse à vous qui courez seul dans votre coin.

Ce n’est pas une critique, je ne suis pas la pour juger mais…

Hier soir, imaginez, il faut que je prenne la direction du stade, entraînement oblige.
Chacun sait, lorsque nous avons un objectif de fixé, il faut s’entraîner et parfois se pousser à chausser les baskets.

Il est 17 h 30, il fait froid, 1°, du vent et des giboulées et je dois avouer, j’ai passé l’après-midi au coin du feu à faire la sieste et lire.
Donc autant vous dire que je suis pas du tout motivé pour sortir.
C’est un peu comme si j’avais l’ange sur mon épaule droite qui me dit

« Vas-y, il faut aller t’entraîner pour bien réussir ton objectif et avoir la forme le jour J »

et sur mon épaule gauche, le Diable qui me dit

« pfff qu’est-ce que tu vas foutre dehors dans la nuit, t’es pas bien là devant le feu, au chaud, vas-y un autre jour »

Finalement j’écoute l’ange et je me retrouve au club avec les copains, déjà la motivation est plus présente dans ma tête, finalement il ne fait pas si mauvais.
Et c’est parti, on court, on cause, on rigole et nous voilà 1 h 20 plus tard et presque 14 km dans les jambes, de retour au vestiaire.

Je n’ai pas vu passer la séance, j’ai eu du plaisir, très content de ce bon moment avec les collègues et surtout, j’ai bien couru, très bon entraînement qui donne le moral et la satisfaction du travail bien fait.

Je regarde mon épaule droite, l’ange a le sourire et curieusement plus personne sur mon épaule gauche…

Alors, n’hésitez pas, parfois pour quelques entraînements, courez en club ou à plusieurs, du moment ou l’on est deux, il y a une stimulation, on se pousse mutuellement, la séance passe plus vite.

Bon run à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *